Les principaux termes de l’Accord-cadre de 2005 entre le MENESR et l’ACFCI

A l’aune des nombreuses difficultés observées dans l’insertion éducative et professionnelle des jeunes, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, sur la base de ses compétences s’entend redynamiser ce secteur de l’emploi. Pour ce faire, en partenariat avec l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie, il établit une convention. Voici les principaux termes de cet accord.

Faciliter l’orientation des élèves 

L’orientation des élèves est le premier terme de cet accord. Ainsi, pour favoriser son évolution, il faudra tenir compte de la personne même de l’apprenant, de ses compétences, de son niveau intellectuel. Mais il ne faut pas s’en arrêter là ! Les plans social, environnemental et social ne doivent pas être écartés. 

A lire aussi : Comment protéger ses données personnelles pour éviter la divulgation d'informations privées ?

A cette fin, il fut proposé l’ouverture d’un grand service public qui permettrait de mettre en corrélation tous ceux qui œuvrent pour une bonne orientation des jeunes. Les actions à mener sont : le rapprochement de l’école-entreprise, la découverte professionnelle  et l’apprentissage de ces métiers aux élèves. Si vous cliquez sur ce site pour lire l’intégralité de l’accord.

Dynamiser l’apprentissage

Les signataires s’engagent à accroître le taux des apprentis à hauteur de 40% à partir de l’année de ratification de la convention jusqu’en 2010. Cet objectif initié par le Gouvernement auquel le MENESR et l’ACFCI s’engagent sera mis en œuvre par l’accomplissement d’un certain nombre d’actions, termes de l’accord-cadre. En effet, il sera question :

En parallèle : Pourquoi utiliser le bouchon de monsieur cuisine ?

•             d’augmenter les offres de formation, 

•             de diversifier les offres à travers les partenariats 

•             d’améliorer les moyens mis à la disposition des institutions spécialisées dans les divers secteurs d’apprentissage. 

Par ailleurs, L’ACFCI et le MENESR invitent toutes les institutions concernées à s’inspirer des situations professionnelles pour rendre plus pratiques les enseignements. Cela permettra aux apprenants d’acquérir dès le collège certaines compétences qui leur seront plus utiles. Veiller au contrôle tout le long de la formation fut également l’un des termes clés de l’accord.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés